APO

Le Comité d’investissement de la Chambre africaine de l’énergie s’engage à faciliter des investissements de plusieurs milliards de dollars en 2021 pour les projets énergétiques africains

Published

on

Les membres du comité d'investissement de l'AEC apportent une riche expérience de l'industrie de la finance et de l'énergie et une réflexion créative qui sont essentielles pour résoudre l'énorme manque de financement auquel le secteur de l'énergie est confronté à travers l'Afrique.

  • La Chambre africaine de l'énergie, se concentrera sur de nouvelles façons d'amener les investisseurs directement aux opportunités en Afrique
  • Les membres du comité d'investissement apportent plus de 100 ans d'expérience combinée dans l'industrie, à travers l'Afrique
  • Les membres du comité présents étaient : Rolake Akinkugbe-Filani, directeur commercial – Mixta Africa; Folarin Lajumoke, vice-président – Afrique, LOI; Nosizwe Nokwe-Macamo, Président exécutif et fondateur – Raise Africa Investments; Gontse Moseneke, PDG – Mahube Infrastructure et Robert Erlich, Associé et Directeur exécutif – Upstream, Cayo Energy LP
  • Rejoignez la conversation sur les réseaux sociaux en utilisant #ChamberNews #ChamberBoard

Le Comité d'investissement de la Chambre africaine de l'énergie (la Chambre) s'est réuni pour la deuxième fois depuis sa nomination au milieu de l'année dernière, pour définir un programme visant à faciliter la mobilisation de capitaux pour des projets énergétiques en Afrique. Le comité a reconnu la difficulté accrue de mobiliser des capitaux pour des projets énergétiques dans une ère post Covid. Cependant, le comité a convenu à l'unanimité que les projets d'énergie africaine restent extrêmement rentables, lorsqu'ils sont abordés avec la bonne structure d'investissement. Selon le Forum économique mondial, «la population urbaine de l'Afrique devrait presque tripler d'ici 2050, pour atteindre 1,34 milliard ». Par conséquent, il y a un besoin important d'investissements dans l'énergie pour répondre à leurs besoins, pour faciliter le développement de l'industrie et la création de revenus et d'emplois indispensables.

La discussion s'est concentrée sur les solutions au manque actuel d'investissements. « La manière traditionnelle d’investir est en train de changer. » A déclaré Nosizwe Nokwe-Macamo, président exécutif et fondateur de Raise Africa Investments. « La Chambre africaine de l'énergie doit chercher à puiser dans des flux de financement non traditionnels et regarder plus loin que les points chauds géographiques habituels pour les investissements » Elle a ajouté.

Gontse Moseneke, PDG de Mahube Infrastructure, a déclaré : « Nous devons utiliser cette situation actuelle pour découvrir où de nouvelles opportunités se présentent. Nos ressources naturelles doivent être traduites en capital permanent et il faut des organes comme la Chambre suffisamment audacieux pour faciliter la fourniture de l’énergie nécessaire à cette fin. Au sujet de la transition énergétique, il a déclaré que c'était une opportunité pour les Africains de se restructurer, sachant que la localisation est essentielle.

Enfin, Folarin Lajumoke, Vice-président pour l'Afrique chez ION a souligné que « Les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer dans la recherche de capitaux indispensables pour financer des projets pétroliers et gaziers. Les événements récents créent un paysage très concurrentiel à l'échelle mondiale. Afin de pousser les investisseurs vers l'Afrique, les conditions fiscales devraient être revues en tenant compte du retour sur investissement d'un investisseur potentiel ou d'un explorateur. De nombreux termes fiscaux ne sont plus adaptés à leur objectif, compte tenu de la tendance émergente de la transition énergétique. Le financement des hydrocarbures en Afrique sera en concurrence non seulement avec des opportunités similaires sur d'autres continents, mais également avec d'autres secteurs tels que l'agriculture, la technologie et les énergies renouvelables. Dans un marché baissier, les conditions fiscales et les politiques en place pourraient faire basculer un explorateur / investisseur d'un bassin géologique à un autre. La bureaucratie intransigeante en matière d'exploration est un autre défi majeur. L'exploration aide à réduire les risques géologiques, attirant ainsi les investissements. Des conditions fiscales peu attrayantes, associées à des excès bureaucratiques vers l'exploration, sont toxiques pour la mobilisation de capitaux. En outre, les NOC africains ont un rôle important à jouer en devenant des entreprises énergétiques à cycle complet qui recherchent des opportunités en dehors de leur propre pays. Une NOC diversifié tel que Qatar Petroleum ou Petronas est mieux placée pour mobiliser des capitaux pour la croissance / expansion qu’un autre qui ne l’est pas. Elle est également politiquement stratégique pour la croissance indispensable du commerce intra-africain. »

C'est dans cette optique que la Chambre Africaine de l'Énergie fera appel aux investisseurs et porteurs de projets intéressés pour se rapprocher de la Chambre et bénéficier de son réseau de partenaires et de membres pour faciliter la mise en œuvre de projets. « Nous continuerons à établir des partenariats avec le secteur privé et les gouvernements du monde entier pour attirer des financements essentiels pour des projets énergétiques», a déclaré Samantha Raoult, Directrice des relations internationales à la chambre.

Dans un premier temps, il est impératif d'identifier les besoins énergétiques dans différents pays africains et d'approcher directement une gamme d'investisseurs potentiels à travers le continent et dans le monde pour répondre aux besoins du marché. La Chambre est la voix du secteur et continuera à construire des ponts qui rassemblent les gouvernements et les entreprises de l'industrie énergétique africaine pour trouver un terrain d'entente.

L'année à venir est importante, avec des projets phares du Sénégal au Mozambique, en passant par la Guinée équatoriale. S'il existe un besoin mondial de projets énergétiques à faible émission de carbone, il est important de mettre en contexte le fait que combinés, les pays africains représentent un peu plus de 3% des émissions de gaz à effet de serre du monde, alors qu'ils abritent 14% de la population. Notre mission principale à la Chambre est de continuer à lutter contre la pauvreté énergétique et d'encourager le développement des ressources africaines pour améliorer les moyens de subsistance des Africains. La collaboration, l’adaptation à l’environnement changeant et la mise à profit des ressources locales seront essentielles pour atteindre cet objectif.

Advertisement

La Russie et l’Ukraine organisent des exercices militaires, l’OTAN répond Coronavirus – C?te d'Ivoire : Point de la situation COVID-19 du 14 avril 2021 La Cour constitutionnelle allemande abandonne le plafond controversé des loyers à Berlin Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo (RDC) – Avec les donn?es fournies jusqu'au dimanche 14 avril 2021 Coronavirus – Togo : Chiffres mis ? jour le 14 avril 2021 La Grèce lève l’exigence de quarantaine pour les touristes Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (14 avril 2021) L’Afghanistan respecte le retrait des troupes américaines – Presidential Aid Imagine la circularit? : la transformation circulaire ne sera pas diffus?e en direct Nouvelle g?n?ration d'imprimantes MegaTank de Canon : quand la qualit? rencontre la quantit? L’ONU confie à la CEDEAO des politiques de protection et de reconnaissance des femmes dans les secteurs informels Le fonds commun UN COVID-19 a financé 40% des fournitures médicales au Nigéria – Kallon Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo (RDC) – Avec les donn?es fournies jusqu'au dimanche 13 avril 2021 Les droits et la protection de l'enfant au coeur d'une formation des formateurs des forces de d?fense et de s?curit? Maliennes ? Gao Signature d'un m?morandum d'accord entre l'OMS et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) visant ? renforcer l'acc?s ? la sant? dans les pays francophones Processus d'int?gration des ex-combattants : La MINUSMA r?habilite un camp de transit de 250 places ? Kati Quarante-deux migrants morts noy?s au large de Djibouti (OIM) Niger: 20 enfants d’âge préscolaire meurent dans l’incendie d’une école Coronavirus – C?te d'Ivoire : Point de la situation COVID-19 du 13 avril 2021 Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (13 avril 2021) Le nouveau leadership et la restructuration du secteur de l'?nergie devraient stimuler les investissements ?nerg?tiques au Niger (Par Verner Ayukegba) Coronavirus – Mali : Communique N? 407 du 13 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus OPEP + Conformité aux coupes pétrolières en mars en grande partie grâce à l’Arabie saoudite Coronavirus – S?n?gal : Communique 408 Coronavirus – Djibouti : Point de Presse sur la Situation COVID-19 le 13 avril 2021 La f?d?ration Burkinab? de rugby obtient une convention de partenariat avec le minist?re en charge de l'?ducation nationale Le Global Institute for Disease Elimination (GLIDE) lance ses prix inauguraux pour l'?limination des maladies La Fondation Merck et les Premi?res Dames Africaines pr?voient de lancer la Reconnaissance des M?dias ? Portez Les Masques Avec Soin ? afin de marquer la ? Journ?e Mondiale de la Sant? ? 2021 pour renforcer la sensibilisation sur le COVID 19 La Turquie appelle à la détention de 84 suspects après l’échec du coup d’État de 2016 Fukushima: la Corée du Sud en colère contre le Japon L’ONU lance des usines d’oxygène financées par le Japon et un stockage de 2,3 millions de dollars à Borno Des experts des Nations Unies d?plorent les violations des droits de r?fugi?s Burundais Des affrontements au Darfour occidental ont d?j? forc? pr?s de 2000 r?fugi?s ? fuir au Tchad R?gion de Mopti : lancement de deux projets visant ? r?duire la violence communautaire R?publique centrafricaine : des milliers de personnes re?oivent des vivres ? Grimari Coronavirus – Mali : Communique N? 406 du 12 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus L’Afrique du Sud inaugure un centre d’enseignement de la médecine chinoise Le choix de Biden pour le meilleur avocat américain des droits civiques, Clarke fait face à une lourde tâche Coronavirus – C?te d'Ivoire : Point de la situation COVID-19 du 12 avril 2021 Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (12 avril 2021) Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo (RDC) – Avec les donn?es fournies jusqu'au dimanche 11 avril 2021 La Groupe de la Banque Islamique de D?veloppement (BID), la Soci?t? Islamique pour le D?veloppement du secteur priv? (SID) et le Gouvernement burkinab? collaborent pour impl?menter le projet ? BRAVE Women ? au Burkina Faso L'ITFC et la R?publique du Cameroun signent un accord-cadre triennal de 750 millions de dollars US pour soutenir les secteurs cl?s du Cameroun gr?ce ? des solutions de financement int?gr?es Coronavirus – Djibouti : Point de Presse sur la Situation COVID-19 le 12 avril 2021 Coronavirus – Togo : Chiffres mis ? jour le 12 avril 2021 Coronavirus – Niger : mise ? jour COVID-19 (12 avril 2021) Coronavirus – Gabon : Situation ?pid?miologique au Gabon (12 avril 2021) Le Parlement de la CEDEAO désireux d’autonomiser les femmes dans la sous-région – Tunis Coronavirus – Mali : Communique N? 405 du 11 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus Ecobank C?te d'Ivoire remporte le prix de Meilleure Banque pour le Cash Management en C?te d'Ivoire