Connect with us

Nouvelles

La Suède propose une loi sur la pandémie pour élargir les pouvoirs de fermeture

Published

on

Le Premier ministre suédois Stefan Lofven donne une conférence de presse sur les nouvelles restrictions pour freiner la propagation de la pandémie corona (Covid-19), à Stockholm le 11 novembre 2020. – Le gouvernement suédois propose un arrêt de la vente d'alcool après 22 heures à partir du 20 novembre. jusqu'à fin février 2021. (Photo par Henrik MONTGOMERY / TT News Agency / AFP) / Suède OUT

Le gouvernement suédois a présenté lundi une loi temporaire sur la pandémie lui donnant de nouveaux pouvoirs pour freiner la propagation du Covid-19, qu’il espérait mettre en place d’ici janvier.

Le gouvernement, qui s'est appuyé de manière controversée sur des mesures essentiellement non coercitives pendant la pandémie, a déclaré que la nouvelle loi lui permettrait de fermer des entreprises, des centres commerciaux ou des transports en commun.

Il serait également en mesure d'imposer des limites au nombre de personnes autorisées dans des lieux publics spécifiques, plutôt que des restrictions générales sur les rassemblements publics.

«Ceux qui violent les restrictions qui limitent l'accès aux lieux publics peuvent être condamnés à une amende», a déclaré la ministre de la Santé Lena Hallengren lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement a déclaré qu'il souhaitait que la loi soit en place d'ici le 10 janvier, mais elle devra d'abord être approuvée par le Parlement.

La Suède a fait les gros titres dans le monde entier pour sa décision de lutter contre la propagation du virus avec des mesures pour la plupart non coercitives et en n'imposant jamais le type de verrouillage observé ailleurs en Europe.

Les autorités sanitaires ont insisté sur le fait que lutter contre la pandémie est «un marathon, pas un sprint» et que les mesures doivent être durables sur le long terme.

Mais contrairement à de nombreux autres pays, la Suède n'a pas non plus de législation permettant au gouvernement de fermer la société en temps de paix.

Cependant, face à une seconde vague forte, le pays a resserré les mesures préventives ces derniers mois.

Les cas se multipliant, les autorités ont exhorté les gens à limiter les interactions sociales à la famille immédiate ou à quelques amis.

L'interdiction des rassemblements publics de plus de huit personnes est entrée en vigueur le mois dernier et la semaine dernière, le pays a recommandé pour la première fois l'utilisation de masques faciaux dans les transports en commun.

Malgré l'avancée de la nouvelle loi et des mesures plus strictes, le Premier ministre Stefan Lofven a déclaré au diffuseur SVT juste avant Noël que la stratégie n'avait pas changé.

Le pays, qui compte quelque 10,3 millions d'habitants, avait signalé un total de 396 048 cas de Covid-19 et 8 279 décès associés, lorsque les derniers chiffres ont été publiés le 23 décembre.

Articles récents