Nouvelles

Cinq morts au Myanmar alors que les troupes ouvrent le feu sur des manifestants

Published

on

Mercredi, les troupes birmanes ont tiré sur des manifestants anti-coup d’État, tuant au moins cinq personnes et en blessant plusieurs alors que les militants ont défié une répression sanglante et le blocus d’Internet par la junte au pouvoir, ont rapporté les médias.

Plus de 580 personnes ont été tuées dans les troubles au Myanmar depuis le coup d’État du 1er février qui a mis fin à une brève période de démocratie menée par des civils, selon un groupe d’activistes.

Les manifestations et les grèves à l’échelle nationale ont persisté depuis lors, malgré le recours à la force meurtrière par l’armée au pouvoir pour réprimer l’opposition.

Les forces de sécurité ont ouvert le feu sur des manifestants dans la ville de Kale, dans le nord-ouest du pays, alors qu’ils exigeaient la restauration du gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi, a déclaré un habitant à Reuters.

Les médias ont cité des témoins qui ont déclaré qu’il y avait eu des victimes et des coups de feu répétés.

Les organisations de presse Mizzima et Irrawaddy ont déclaré que cinq personnes avaient été tuées et plusieurs blessées.

Le résident de Kale a déclaré que les informations lui avaient été fournies par des témoins, qui avaient pris des photos de cinq corps.

Reuters n’a pas pu vérifier indépendamment le péage.

La capacité du mouvement anti-coup d’État, principalement dirigé par des jeunes, à faire campagne et à partager des informations via les médias sociaux et la messagerie instantanée a été sérieusement entravée par les restrictions sur l’Internet sans fil à large bande. et les services de données mobiles.

Des services de ligne fixe, auxquels peu de personnes au Myanmar ont accès, sont disponibles.

«Le Myanmar a été soumis à un effondrement progressif dans l’abîme de l’information depuis février», a déclaré Alp Toker, fondateur de l’observatoire de blocage d’Internet NetBlocks, à Reuters.

«Les communications sont désormais très limitées et accessibles uniquement à quelques-uns.»

La presse écrite étant également perturbée, les manifestants ont cherché des solutions de contournement pour faire passer leur message, en produisant leurs propres brochures d’information quotidiennes au format A4 qui sont partagées numériquement et imprimées pour être distribuées au public.

Mardi, le Dr Sasa, qui dirige un gouvernement parallèle des vestiges de l’administration de Suu Kyi, a déclaré dans un communiqué que son conseiller juridique soumettrait des preuves d’atrocités militaires à divers organes des droits de l’homme de l’ONU. .

Sasa, un médecin qui utilise un nom, a déclaré que les avocats de son comité représentant le Pyidaungsu Hluttaw (CRPH), avaient reçu 180000 éléments de preuve et rencontreraient mercredi des représentants d’un mécanisme d’enquête indépendant pour le Myanmar.

Selon le groupe de défense de l’Association pour les prisonniers politiques (AAPP), 581 personnes, dont des dizaines d’enfants, ont été abattues par des soldats et des policiers dans des troubles presque quotidiens depuis le coup d’État, et les forces de sécurité ont arrêté près de 3500 personnes, dont 2750 détenu.

Des mandats d’arrêt ont été émis contre des centaines de personnes, la junte ciblant cette semaine des dizaines d’influenceurs, d’artistes, d’artistes et de musiciens.

Le comédien le plus célèbre du pays, Zarganar, a été arrêté mardi, ont rapporté les médias.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a discuté de la manière dont la Grande-Bretagne et la communauté internationale pourraient soutenir un effort de l’Asie du Sud-Est pour résoudre la crise au Myanmar, a déclaré le ministre indonésien des Affaires étrangères. Etranger Retno Marsudi, après avoir rencontré son homologue britannique à Jakarta.

L’Indonésie faisait partie de plusieurs pays d’Asie du Sud-Est qui faisaient campagne pour des négociations de haut niveau sur le Myanmar.

Des pays occidentaux, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie, ont imposé ou intensifié les sanctions contre les généraux et l’énorme réseau militaire de monopoles commerciaux en réponse au coup d’État, aux détentions et à l’utilisation de la force meurtrière contre les manifestants.

L’Union européenne devrait suivre cet exemple.

La Russie, qui a manifesté son soutien au conseil militaire au pouvoir du Myanmar, a déclaré mardi que l’Occident risquait de déclencher une guerre civile dans le pays en imposant des sanctions à la junte.

Fitch Solutions a déclaré dans un rapport publié mercredi que les sanctions occidentales ciblées à elles seules ne réussiraient probablement pas à restaurer la démocratie.

Il prédit à moyen terme une révolution violente entre les militaires d’une part et une opposition armée composée de membres du mouvement anti-coup d’État et de milices éthiques.

Certaines forces des minorités ethniques, qui contrôlent de larges pans des zones frontalières, ont déclaré qu’elles ne pouvaient pas rester les bras croisés alors que la junte tue des gens et engage déjà l’armée dans des escarmouches.

Fitch a déclaré que le Myanmar deviendrait un État en faillite.

«L’escalade de la violence contre les civils et les milices ethniques montre que les Tatmadaw (militaires) perdent de plus en plus le contrôle du pays», a-t-il dit, ajoutant que la grande majorité de la population soutenait le gouvernement parallèle. . (Reuters / NAN)

(NAN)

Lien court: https://wp.me/pcj2iU-3yFg

Cinq morts au Myanmar alors que les troupes ouvraient le feu sur des manifestants – NNN.

Advertisement

Le Ghana nie la condamnation présumée d’Akufo-Addo contre le Nigéria Mali : la Banque africaine de d?veloppement appuiera la cr?ation d'agropoles et l'emploi f?minin dans les cha?nes de valeur agricoles (DSP 2021-2025) Coronavirus – Mali : Communique N? 415 du 21 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo – Avec les donn?es fournies jusqu'au mercredi 21 avril 2021 Coronavirus – C?te d'Ivoire : Point de la situation COVID-19 du 21 avril 2021 Coronavirus – Togo : Chiffres mis ? jour le 21 avril 2021 Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (21 avril 2021) COVID-19: le président des Philippines sautera le sommet de l’ASEAN 19 Premi?res Dames Africaines participeront ? la Conf?rence Annuelle En Ligne de la Fondation Merck le 27 avril 2021 CORRECTION : Merck Foundation Africa Asia Luminary 2021, 8?me ?dition qui se d?roulera du 27 au 29 avril 2021, avec 19 Premi?res Dames Africaines comme invit?s d'honneur Ramaphosa condamne le meurtre violent d’un dirigeant tchadien Le Soudan et la France réaffirment l’importance de la stabilité et de la sécurité au Tchad L’OMS s’apprête à éradiquer le paludisme dans 25 pays d’ici 2025 Rep?chage de la Coupe d'Afrique de Rugby (Rugby Africa Cup) : Date et lieu confirm?s L’UA propose une agro-transformation à l’échelle industrielle pour stimuler le commerce RD Congo : dans le Tanganyika, la violence arm?e prive la population de soins de sant? S?n?gal : le Document de strat?gie-pays 2021-2025 d?cline ses objectifs entre int?gration r?gionale, transformation agricole, infrastructures et d?veloppement industriel Maroc : les dialogues UE-Afrique ? Rabat, un avenir vert dans le logement social et les b?timents publics Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo – Avec les donn?es fournies jusqu'au mardi 20 avril 2021 Tchad : avec le d?c?s du Pr?sident Idriss D?by, l'ONU perd un ? partenaire essentiel ? Canon Afrique centrale et du Nord dynamise le potentiel de l'impression en Afrique en formant quatre nouveaux partenariats commerciaux de premier plan Coronavirus – Mali : Communique N? 414 du 20 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus Coronavirus – C?te d'Ivoire : Point de la situation COVID-19 du 20 avril 2021 Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (20 avril 2021) Coronavirus – S?n?gal : Communique 415 Coronavirus – Djibouti : Point de Presse sur la Situation COVID-19 le 20 avril 2021 Merck Foundation Africa Asia Luminary 2021, 8?me ?dition qui se d?roulera du 27 au 29 avril 2021, avec 19 Premi?res Dames Africaines comme invit?s d'honneur Coronavirus – Togo : Chiffres mis ? jour le 20 avril 2021 Coronavirus – Niger : mise ? jour COVID-19 (20 avril 2021) L’UA pleure le président tchadien déchu Deby Mourning La période de transition au Tchad durera 18 mois – Militaire L’Égypte révoque le chef de l’autorité ferroviaire à la suite d’accidents mortels Nouvel afflux de r?fugi?s centrafricains au Tchad suite aux r?cents affrontements en R?publique centrafricaine L’Iran rejette le plan étape par étape pour relancer l’accord nucléaire Le Tchad met en place un conseil militaire de transition dirigé par le fils du défunt président – Rapports Nouvelle mise ? jour COVID-19 en R?publique D?mocratique du Congo – Avec les donn?es fournies jusqu'au lundi 19 avril 2021 Respect et dialogue pour restaurer la normalit? face ? une ligue dissidente fermement rejet?e New Fortress Energy Design? Partenaire Fondateur de la Basketball Africa League Coronavirus – Rwanda : mise ? jour COVID-19 (19 avril 2021) Coronavirus – S?n?gal : Communique 414 Coronavirus – Mali : Communique N? 413 du 19 avril 2021 du Ministere de la Sante et du Developpement Social sur le suivi des actions de prevention et de riposte a la maladie a Coronavirus TECNO mobile lance le Spark 7P de nouvelle g?n?ration pour la g?n?ration Z avec des innovations de pointe Biden interdit aux agences fédérales d’utiliser l’expression «  étranger illégal  » Le régulateur européen donnera une recommandation sur le jab de Johnson et Johnson Coronavirus – Djibouti : Point de Presse sur la Situation COVID-19 le 19 avril 2021 Coronavirus – Gabon : Situation ?pid?miologique au Gabon (19 avril 2021) La Grèce lève l’exigence de quarantaine pour certains voyageurs Le gouvernement tchadien appelle au calme après l’incursion des rebelles Le Kenya lance une plateforme pour lutter contre la malnutrition Tombouctou : la MINUSMA finance quatre projets pour r?duire les violences communautaires